Brève présentation

Vue partielle de la salle de conférence de l'ADEA

Fondée en 1988 et basée au sein du Groupe de la Banque africaine de développement(BAD) depuis 2008, l’Association pour le Développement de l'Education en Afrique (ADEA) est aujourd’hui un acteur reconnu de premier plan dans les processus de dialogue pour la transformation de l’éducation et de la formation visant à promouvoir l’agenda de développement durable de l’Afrique.


L’ADEA se définit par conséquent comme :
Un forum pour le dialogue politique sur l’éducation en Afrique;
Un réseau de décideurs, de praticiens et de chercheurs;
Un partenariat entre ministères de l’Éducation et agences de développement;
Un catalyseur des réformes éducatives et institutionnelles;
Une plateforme pour la promotion des connaissances, compétences et qualifications
critiques.
                                                    Vision

Une éducation et une formation africaines de haute qualité tournées vers la promotion des compétences techniques essentielles pour le développement durable et accéléré de l’Afrique.

                                                   Mission

Servir d’institution panafricaine ouverte et flexible qui informe et facilite la transformation de l’éducation, en vue de faire avancer le développement accéléré et durable de l’Afrique.


Un Secrétariat coordonne les travaux de l’ADEA qui sont mis en oeuvre par :
• six Groupes de travail:

1-Communication pour l’Education et le Développement (COMED),

2-Education Non Formelle (GTENF),

3-Enseignement Supérieur (GTES),

4-Gestion de l’Education et Appui aux Politiques (GTGEAP),

5-Livres et Matériel Educatif (GTLME),

6-Profession Enseignante (GTPE);


• un groupe gradué: Forum des éducatrices africaines (FAWE);


• six Pôles de Qualité Inter-Pays (PQIP):

1-Alphabétisation et Langues Nationales (PQIP-ALN) - Burkina Faso;

2-Développement de la Petite Enfance (PQIP-DPE)- Maurice;

3-Développement des Compétences Techniques et Professionnelles (PQIP-DCTP) - Côte d’Ivoire; 4-Education pour la Paix (PQIP-EP) - Kenya;

5-Enseignement et Apprentissage (PQIP-EA) - Rwanda;

6-Enseignement des Mathématiques et des Sciences (PQIP-EMS) - Kenya; et


• une Task Force sur l’Intégration des TIC dans l’éducation et la formation en
Afrique.


Les groupes de travail sont constitués sur la base de domaines thématiques clés de l’éducation. Les PQIP sont dirigés par un État membre ; leur création est facilitée par l’ADEA et se fonde sur des défis communs partagés par un groupe de pays.

Triennale 2017 de l’ADEA au Maroc
La Triennale de l’ADEA (ancienne Biennale) est l’un des événements internationaux majeurs de l’éducation et de la formation en Afrique, tant par le contenu de ses discussions que par la qualité de ses travaux analytiques et du niveau élevé des participants invités. Elle réunit des Chefs d’État, un grand nombre de Ministres Africains de l’Éducation et de la Formation (et de ministres chargés d’autres secteurs comme la jeunesse, le travail et les PME), des représentants des agences de coopération pour le développement soutenant l’éducation en Afrique, des praticiens et des chercheurs. Les représentants de la société civile, des jeunes, du secteur privé et d’autres parties prenantes comme la diaspora sont également invités.


L’ADEA a organisé neuf (9) Biennales sur des thèmes différents depuis 1991 ; la première Triennale a eu lieu en 2012 à Ouagadougou (Burkina Faso) sur le thème “Promouvoir les connaissances, compétences et qualifications critiques pour le développement durable de l’Afrique : comment édifier et concevoir une réponse efficace des systèmes d’éducation et de formation ? ”.
S’appuyant sur les Biennales précédentes et la dernière Triennale, la Triennale 2017, qui se tiendra au Royaume du Maroc en mars 2017, intégrera les dernières initiatives continentales et internationales dans le domaine de l’éducation. Bien que l’Afrique ait accompli des progrès importants dans le cadre de l’Éducation pour Tous (EPT) et des OMD, de nombreux pays africains figurent parmi ceux qui sont loin d’atteindre les objectifs internationaux de l’éducation. C’est précisément pour cette raison que le développement du capital humain reste essentiel dans la perspective de réduction de la pauvreté et du développement durable. Les Objectifs de développement durable (ODD) 2030 mettent l’accent sur la nécessité d’adopter
une approche holistique et interactive en matière de développement.


L’Agenda 2063 pour l’Afrique, qui fait partie intégrante des ODD 2030, tente de répondre à sept (7) aspirations des pays africains. Deux des six piliers inscrits dans la stratégie pour réaliser ces aspirations sont : (i) la science, la technologie et l’innovation ; et (ii) le développement axé sur l’être humain. Bien évidemment, l’éducation est essentielle tant pour la réalisation des ODD que de l’Agenda 2063 pour l’Afrique en tant qu’instrument pour le développement durable et la transformation du continent.
L’Agenda des Objectifs de développement durable (ODD) 2030 accorde la priorité à l’éducation en tant qu’outil fondamental pour améliorer les connaissances, les compétences pour l’emploi et l’entrepreneuriat afin de promouvoir le développement durable. Dans le même ordre d’idée, l’Agenda 2063 pour l’Afrique conçoit le capital humain comme un moteur clé pour catalyser le développement du continent, et réclame des investissements soutenus dans l’enseignement supérieur, la science, la technologie, la recherche et l’innovation, et l’élimination des inégalités entre les sexes à tous les niveaux de l’enseignement. Toutefois, dans sa forme actuelle, le secteur éducatif africain n’est pas en mesure de remplir efficacement le rôle qui lui a été assigné dans les agendas de développement mondiaux et continentaux en raison de plusieurs défis. Il est donc impératif que le continent élabore un Cadred’action exhaustif de l’éducation à long terme pour réaliser les agendas mondiaux et continentaux. Ceci constitue la principale ambition de la Triennale 2017.
Le thème de la Triennale est : « Revitaliser l’Education dans la perspective du
Programme Universel 2030 et de l’Agenda 2063 pour l’Afrique ».
Son objectif général est de donner la possibilité aux différentes parties prenantes de partager leurs expériences et de concevoir collectivement les stratégies, les modalités, les conditions et les facteurs pour l’opérationnalisation et la mise en oeuvre du Cadre d’action de l’éducation au titre des cadres mondiaux et continentaux.
Les sous-thèmes sont :
1. La mise en oeuvre de l’éducation et de l’apprentissage tout au long de la vie
pour le développement durable;
2. La promotion de la science, des mathématiques et des technologies de
l’information et de la communication; et
3. La mise en oeuvre de l’éducation pour la renaissance culturelle africaine et les idéaux panafricains.
4. La promotion de la paix et de la citoyenneté mondiale à travers l’éducation Pendant la préparation de la Triennale, l’ADEA cherchera à s’assurer que les pays africains et les parties prenantes de l’éducation s’approprient le processus à travers leur participation active au cours des phases de diagnostic, de conception, de mise en oeuvre, d’évaluation et d’examen.

Partenariat
Outre les partenaires traditionnels - agences de développement et ministères africains de l’Éducation - le secteur privé, la société civile, les organisations des femmes et des jeunes, la diaspora africaine et les fondations sont encouragés à contribuer intellectuellement et financièrement à la Triennale 2017.
Les événements préparatoires marquants de la Triennale incluront :
• L’organisation de consultations nationales et régionales ;
• La conduite d’études analytiques ; et
• La production de rapports de synthèse.


Biennales & Triennale passées de l’ADEA


-2012: Promouvoir les connaissances, compétences et qualifications critiques pour le développement durable de l’Afrique : comment édifier et concevoir une réponse efficace des systèmes d’éducation et de formation ? Ouagadougou au Burkina Faso


-2008: Au-delà de l’éducation primaire : défis et approches pour étendre les opportunités d’apprentissage en Afrique à Maputo au Mozambique

-2006: Caractéristiques, conditions et facteurs d’efficacité des écoles et des programmes d’alphabétisation et de développement de la petite enfance en Afrique à Libreville au Gabon
-2003: La quête de la qualité : à l’écoute des expériences africaines à Grand Baie en Maurice
-2001: Aller plus loin, aller vers tous : comment pérenniser des politiques et des pratiques efficaces pour l’éducation en Afrique à Arusha en Tanzanie
-1999: Réussites et innovations en éducation : l’Afrique parle ! à Johannesburg en Afrique du Sud
-1997: Partenariats pour le renforcement des capacités et l’amélioration de la qualité en éducation à Dakar au Sénégal
-1995: La formation d’une politique éducative en Afrique Subsaharienne à Tours en France
-1993: Améliorer la mise en oeuvre de projets et de programmes éducatifs grâce à leur appropriation par les Africains Angers, France
-1991: Approvisionnement des livres et développement des librairies en Afrique à Manchester au Royaume Uni.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

18.08 | 18:59

Excellente fête de l'indépendance à toutes et à tous

...
13.08 | 10:46

Dans quelle province?

...
13.08 | 10:45

Dans quelle province?

...
13.08 | 10:43

Centre ROGER BUTTIN c'est dans l'Ogooué Maritime, les résultats y sont. Merci

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE